Trek de Kalaw au lac Inlé

Publié le 18 Mars 2015

สะหฺวัดดีค่ะ Sawat di kha !


Nous voici de retour à Bangkok après 26 jours en Birmanie. Je ne suis pas tout à fait à jour sur le blog comme vous avez dû le remarquer. Overblog ayant imposé de passer à la nouvelle version, il a fallu que je trouve une mise en page qui me convienne et que je l'adapte un peu... Avec un accès internet assez lent ces dernières semaines, j'ai eu un peu de mal à avancer. Mais voilà, c'est fait. Le blog ressemble à peu près à ce que je souhaite même si le sommaire n'est pas encore totalement opérationnel.

Bon bref, et si on parlait de notre trek de Kalaw au lac Inlé ? Et d'ailleurs, si on commençait par le trajet en bus de Rangoon à Kalaw... Tout une aventure déjà ! Le 23/02 à 18h nous quittons Rangoon pour 10 heures de bus. Jusque là, tout va bien. Sauf qu'à partir de 1h30 du mat' ça se gâte un peu : le ventre me tortille et la gastro commence... Je dois demander au chauffeur de s'arrêter dans l'urgence au moins trois fois sur une route de montagne bien tortueuse... ce qui soulage Fabien qui vomit dans son sac entre 2 épingles ! Une super équipe !!!

Arrivés à Kalaw vers 4h du mat' nous sommes content d'avoir choisit le Winner Hotel : l'arrêt de bus est juste devant. Nous descendons du bus pour monter les marches de l'entrée. Nous avons une réservation seulement pour la nuit suivante mais nous tentons notre chance. Sonnette, re-sonnette... rien ne bouge. Par chance, le chauffeur de bus à une livraison à faire et lui ne se contente pas de la sonnette : il frappe à grands coups sur la porte jusqu'à ce que le gardien de nuit émerge de son matelas juste de l'autre côté de la porte. Il a le sommeil profond ! Ce qui ne l'empêche pas d'être aimable et de nous trouver une chambre en 2 temps 3 mouvements. Nous nous effondrons sur notre matelas pour démarrer enfin une bonne nuit de sommeil... jusqu'à presque midi !

Trek de Kalaw au lac Inlé

Une journée supplémentaire à Kalaw le temps de se remettre et nous partons pour 3 jours de trek avec l'agence Sam's Trekking. Pendant que nous trekkons, nos bagages voyagent de leur côté jusqu'au point d'arrivée à Nyaung Shwe. Des paysages plutôt beaux mais bien secs en cette saison... c'est probablement superbe juste après la saison des pluies !

Trek de Kalaw au lac Inlé

Nous sommes contents de sortir des villes et du bruit constant, de nous trouver dans un environnement plus frais (une vingtaine de degrés au plus chaud). J'aurais pu vraiment apprécier ce trek si j'avais pas fait une erreur de choix de chaussettes. Aïe aïe aïe ! Me voici avec quelques belles ampoules sous les pieds (et une grande pensée pour Ophélie : comment as-tu pu faire le trek autour des Annapurnas avec les ampoules que tu avais ??? chapeau !). En plus, notre guide ne m'aide pas : il court devant et dans les rares cas où il m'attend il redémarre à l'instant où j'arrive. Il garde le même comportement malgré les remarques. Tant pis pour lui, il y perd son pourboire... et je cesse de vouloir le rattraper pour prendre le temps de faire des photos.

Nous dormons les 2 nuits chez des villageois. La pièce principale est ouverte au 4 vents... bien aérée : il fait 6°C la première nuit et 10°C la seconde. Heureusement, nous avons un gros tas de couverture à disposition !

Trek de Kalaw au lac Inlé

Durant la seconde journée, nous passons à proximité d'un temple où se déroule une cérémonie d'ordination de jeunes moines...

Trek de Kalaw au lac Inlé

L’événement qui paraît sympa au premier abord se révèle être une horreur dans les heures suivantes. En effet, cette cérémonie qui se déroule une fois par mois (en fonction de la lune) est l'occasion d'une grande fête dans chaque village avec musique à fond pendant 24 heures. Quand je dis musique à fond, il faut imaginer le stade où on se s'entend même pas penser... sans compter que chaque maison du village qui participe diffuse sa propre musique - nous pouvons donc parler de cacophonie ! Impossible de dormir ou presque malgré les boules quiès qui permettent juste de ramener le son à un niveau supportable ! Vive la tranquillité de la campagne birmane !!!

L'arrivée en vue du Lac Inlé rattrape grandement l'inconfort de ce trek. La lumière est magique et nous glissons sur l'eau, entre les canaux, au doux son du moteur (il paraît doux à comparer de la nuit précédente).

Trek de Kalaw au lac Inlé

A Nyaung Shwe nous retrouvons avec joie Manuela et Jasmin rencontré à Kalaw mais qui avaient fait le choix d'un trek de 2 jours.

Nous prenons nos habitude dans un restaurant chinois (Live Dim Sum House) qui propose de délicieux dumpling (notamment le cryspy duck : un dumpling au canard dans une enveloppe croustillante accompagné d'une sauce hoisin). 

Après une soirée à admirer le coucher du soleil en dégustant des vins locaux au Red Mountain Estate, nous partons tôt le matin pour une journée sur le lac.

Trek de Kalaw au lac Inlé
Trek de Kalaw au lac Inlé
Trek de Kalaw au lac Inlé
Trek de Kalaw au lac Inlé

L'occasion de voir les pêcheurs en action :

Trek de Kalaw au lac Inlé

Les champs flottants :

Trek de Kalaw au lac Inlé

Puis, nous nous arrêtons dans un village flottant pour découvrir l'artisanat local. L'occasion pour Fabien de m'offrir un joli collier en argent. Le voici en pièce détachée :

Trek de Kalaw au lac Inlé

Et là, la version montée et articulée :

Trek de Kalaw au lac Inlé

Les photos de Kalaw sont , celle du trek sont ici. Et en cliquant vous pourrez voir les photos de la journée sur le lac Inlé.


 

ไว้เจอกัน Wai juuhr kan !

 

 

 

La publication précédente est , la suivante est ici.

Rédigé par Laélie

Publié dans #Birmanie

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nelly et Greg 19/03/2015 14:00

Tourista, ampoules, boules quies, sécheresse et nuits glaciales... tout ça dans un même message!
Y'a des jours comme ça, on finit par se dire qu'on nous a jeté un sort.
Heureusement, le joli cadeau de Fabien a dû arranger les choses.
Bises à vous deux.

Laélie 19/03/2015 14:34

Y'a des moments comme ça où on se demande pourquoi on est là et pourquoi on fait ça... Il suffit de penser à tous ceux qui sont en train de bosser pour refaire le plein d'énergie et retrouver notre joie de vivre :-)

Ophélie 19/03/2015 12:58

Pas à Kalaw pieds nus, à Nyangshwe, bien sûr!

Laélie 19/03/2015 13:40

Après coup, je dirais que ça vaut le coup de souffrir un peu pour voir ces paysages... mais j'avoue que sur le moment, avec mes ampoules bien douloureuses, j'étais pas convaincue ! Enfin, jusqu'à ce qu'on arrive ne vue du lac...
Gros bisous !

Ophélie 19/03/2015 12:58

AAhhh! J'avais oublié l'état de mes pieds aux Annapurnas! Ceci étant, tu dois savoir que je suis arrivée à Kalaw pieds nus, ne supportant même plus des tongs au bout de trois jours... Pays toujours aussi magnifique, même si on avait vécu un trek beaucoup plus zen que vous... Continuez-bien, et c'est toujours un plaisir de vous lire et regarder!