Riobamba

Publié le 28 Juillet 2009


¡ Hola !

27/07/2009, 13h, derniers regards sur Baños… quelques photos et 2h de bus plus loin me voici à Riobamba.


Je me suis installée à l’hôtel Impérial, pas terrible terrible mais celui qui m’intéressait (l’hôtel Tren Dorado), n’avait plus de chambre disponible avant plusieurs jours. L’avantage de l’hôtel Impérial, c’est son prix, 5$ la nuit, et son emplacement assez central.

Un petit tour à l’office du tourisme et pour la première fois de ce voyage j’arrive à obtenir sans problème une carte de la ville. C’est une denrée rare en Equateur ! Puisque je peux maintenant me perdre sans inquiétude, mettez des chaussures confortables et partons à la découverte de Riobamba.

Commençons par le Parque 21 de Abril qui offre une bonne vue sur la ville et les alentours. Nous pouvons notamment apercevoir le volcan Tungurahua qui domine Baños… Enfin, apercevoir n’est pas le mot juste, disons plutôt que l’on devine sa base…


De notre perchoir, nous avons aussi une bonne vue sur l’Iglesia de San Antonio. En redescendant, j’ai le plaisir de croiser le chemin d’une dame avec qui je commence à discuter… rencontre sympathique, un quart d’heure plus tard, nous nous séparons comme de vieilles amies. Bises, accolades… C’est aussi ça l’Equateur !

Rejoignons maintenant la Primera Constituante et naviguons entre cette rue et la rue du 10 de Augusto pour arriver Parque Sucre où alléché par l’idée d’un ceviche, je m’attable dans ce petit restaurant improvisé en bordure de rue. Ceviche de chochos con cuero… ne vous jetez pas sur votre dictionnaire, chochos c’est pour cocos et cuero signifie cuir. Cuir ? Ben oui, couenne de cochon quoi… on en fait bien des saucisses chez nous ! Bon je l’avoue, j’ai laissé un peu de cuero au fond de l’assiette mais le reste du plat était vraiment bon.

Poursuivons nos déambulations jusqu’au Parque Maldonaldo. C’est probablement le plus joli coin de cette ville notamment grâce à la cathédrale de style baroque. La seule qui ait résistée au tremblement de terre de 1797 nous dit le guide. Superbe façade qui cache un église moderne…


Déambulons, déambulons jusqu’à la Basílica del Sagrado Corazón de Jesús dont la construction date de la fin du 19ème siècle. Intérieur très harmonieux dit le guide… certainement mais pour pouvoir le vérifier, encore faudrait-il que la basilique soit ouverte ! Tant pis, traversons le Parque de la Libertad et laissons nos pas nous porter de ci de là. Tient, qu’est ce que c'est que cette entrée ? Mais oui, c’est le marché couvert, un peu comme à Baños… Je sais où je vais manger demain !

Quelques rues et façades non identifiées plus tard nous voici à nouveau dans la rue du 10 de Augusto. Pause à Super Tía (supérette) pour refaire la réserve d’eau, passage par l’office de tourisme pour récupérer une adresse d’agence qui m’intéresse mais qui a déménagée et je pars à la recherche d’une activité pour les jours à venir… Randos, treks autour du refuge Whymper (refuge du Chimborazo), séjour dans une communauté des environs… Vous saurez bientôt quelle option j’ai prise !

En attendant, vous pouvez regarder les photos de ces deux derniers jours en cliquant .



A propos du TDM, la publication précédente est , la publication suivante est ici.

Rédigé par Laélie

Publié dans #Equateur

Repost 0
Commenter cet article

TITI 29/07/2009 21:38

belles photos de fleurs et de paysages,cela me fait penser " voyages " bises

Laélie 29/07/2009 22:27



Certaines fleurs font penser à la Réunion... Peut-être as-tu reconnu les flamboyants ?



Maryline 29/07/2009 07:34

ravie d'avoir un nouveau post à lire...les photos sont plus sympas que celle de l'office de tourisme de la ville qui a un site internet...tu devrais offrir tes services !
bises

Laélie 29/07/2009 16:12


Merci, je vais y songer...