Rumi-Wilco, la pierre sacrée

Publié le 8 Août 2009


¡ Hola !

Me voici à Vilcabamba, à 4h15 + 1h45 de bus au sud de Cuenca, 40 km au sud de Loja, plus très loin de la frontière péruvienne. Vilcabamba devrait être ma dernière étape sur la route qui mène au Pérou, à part peut-être une nuit à Loja avant de prendre le bus "international" pour Piura.

En attendant ce jour, je me suis installée à la réserve de Rumi Wilco (le nom signifie "pierre sacrée" en quechua). Cette réserve a été créée à l’initiative d’Orlando et Alicia, un couple d’argentin ex-guides naturalistes aux Galápagos, dans le but de protéger la faune et la flore locale. Car si les champs en patchwork forment de beaux tableaux de couleurs et surtout une alimentation vivrière (encore que...), le revers de la médaille c’est bien sûr la déforestation, la perte de la biodiversité… Un autre aspect négatif de cette exploitation agricole c’est la fragilisation du terrain : plus d’arbre, plus de racine pour stabiliser = glissements de terrains à la saison des pluies. Et ils sont parfois extrêmement meurtriers.

Le site "touristique" a été développé dans un esprit écolo : maisonnettes en adobe et bois, douche solaire, eau filtrée… C’est sommaire mais suffisant pour être agréable. Le site est à environ 15 minutes à pied du centre, pour s’y rendre, il faut suivre un petit chemin le long de la rivière en passant par un pont à moitié effondré… L’endroit est vraiment tranquille : pas de bruit de voiture, seulement le chant des oiseaux, du coq de la maison, de la rivière et de l’âne du champ d’en face !


Ce matin, je suis partie randonner dans la réserve. Chemins balisés et carte à disposition… Que demander de plus ? Nous sommes en saison sèche et ça se voit. J’ai quand même trouvé de quoi faire quelques photos…

Cactus "alien" - ça donne pas envie de sortir des sentiers battus :


Fleur étrange (même famille que l’amaryllis) :


Quelques papillons, certains gardant les ailes fermées après s’être posés, d’autres les exposants largement :


Et un insecte qui doit rappeler des souvenirs à certains :


Pour ceux à qui ça ne rappelle rien : c’est un phasme. Y’aura bien une de mes deux profs de bio préférées qui pourra vous causer de la bestiole d’une manière plus précise que je ne saurait le faire… Faut juste attendre qu’elles rentrent de vacances : l’une est en Irlande et l’autre en Norvège.


D’autres photos de la réserve en cliquant
ici.
Et quelques photos de Vilcabanba .

¡ Hasta luego !

 


A propos du TDM, la publication précédente est , la publication suivante est ici.

Rédigé par Laélie

Publié dans #Equateur

Repost 0
Commenter cet article

philae 10/08/2009 02:29

les cactus sont étonnants
hasta luego

Laélie 10/08/2009 19:51


N'est-ce pas ?! Etonnants et très piquants...