Hanoi

Publié le 7 Avril 2010

 


Xin Chào !

J’ai déjà rapidement évoqué cette ville où je suis passée trois fois. La dernière fois, j’y ai passé la dernière semaine de mon séjour au Vietnam.

Visite du centre ancien et de ses petites rues dédiées chacune à un métier : chaussures, ferronnerie, jouets, vêtements de soie… On trouve assez facilement de tout sauf de vrais chaussures de rando pour femme ! J’ai plus qu’à patienter jusqu’à Kathmandou pour me ré-équiper…

2010-04-03 1
Le centre ancien est composé d’un ensemble de petites rues où avec un peu d’attention on peut se déplacer facilement sans plan… et où avec beaucoup d’attention, mais pas forcément facilement, on peut se déplacer sans heurt ! Je m’explique : les trottoirs de ces rues sont utilisés pour beaucoup de choses sauf le déplacement du piéton qui doit partager la route avec vélos, scooters, motos, voitures et autres véhicules. L’attention doit être constante et n’imaginez pas traverser une rue sans regarder ce qui arrive de chaque côté… y compris dans les rues à sens unique ! Pendant que le piéton circule comme il peut, le trottoir, lui, sert à garer les scooters, à installer les tables de restaurant, à vendre (les étals de magasin débordent largement dessus), à travailler (atelier de ferronnerie, sculpture de tampons, lavage d’escargots… activité multiples et variées).



J’ai aussi pris le temps de visiter le temple de la littérature, différentes pagodes, de déambuler dans d’autres quartiers (là où on peut marcher sur les trottoirs…). J’ai rencontré Marlène avec qui j’ai passé presqu’une après midi à papoter dans un salon de thé. J’ai retrouvé Marie qui m’a coupé les cheveux avant de partir pour la Thaïlande (merci Marie et bon voyage !). J’ai croisé et recroisé Martin, néo-zélandais rencontré lors de mon premier passage à Hanoi.

2010-04-03 2
En cliquant ici, vous verrez quelques photos de Hanoi et , le temple de la littérature.

Par l’intermédiaire de Sinh Café, je suis allée visiter la pagode des parfums à 70 km de Hanoi (70 km mais 2,5 heures de route pour s’y rendre !). L’occasion de rencontrer Régine, une française qui vit en Angleterre et ses 2 amis anglais, Denise et Richard. L’occasion aussi de rencontrer Taka, japonais. Une excellente journée avec ce petit groupe, le dimanche de Pâques, c’était aussi une journée particulière pour les vietnamiens qui se rendaient en famille à la pagode.

2010-04-04 1
En cliquant ici, vous trouverez les photos de la pagode des parfums.

La veille de mon départ, j’avais prévu une sortie à Minh Binh et la baie d’Halong terrestre toujours avec la même agence… Sauf que voilà, la veille au soir j’ai commencé à être malade : méga turista ! Au lieu de visiter, j’ai passé la journée au fond du lit !!! Enfin, ça valait mieux que 24h plus tard car j’ai eu suffisamment de temps pour remettre estomac et intestins dans le droit chemin avant de prendre l’avion pour Hong Kong.

Ici se termine mon séjour au Vietnam. J’en fait un bilan assez mitigé… Voilà un pays qui a un potentiel touristique énorme et qui gâche tout… Incompréhension culturelle ? Je ne suis pas certaine que ce soit la seule explication car si négocier les prix est un mode de fonctionnement local, fixer un prix 4, 5 ou 10 supérieur à la normale lorsque la vente s’adresse à un voyageur semble être devenu une règle. Entre le sentiment d’être prise pour un « porte monnaie à deux pattes » et l’impression qu’on me prenait pour une conne, j’avoue avoir été plusieurs fois à la limite de la colère.

2010-04-03 3
Dommage, vraiment dommage car j’ai aussi rencontré des personnes très sympathique comme la famille qui tient l’hôtel où je suis passée et repassée à Hanoi. D’ailleurs, si vous allez au Vietnam, je vous recommande particulièrement cette adresse : North Hotel, 15 rue Hang Ga. Voilà un endroit, à proximité du centre ancien, où vous serrez accueilli avec le sourire et en français et où vous trouverez des chambres propres et bien tenues à un prix très raisonnable (12 $ lors de mes premiers passages, 10 $ lorsque j’y suis restée 8 nuits d’affilées).
Après que j’ai été malade, ils ont pris soin de me nourrir avec des gâteaux à base de riz et du thé lorsque j’ai eu faim dans l’après midi. Puis ils m’ont à nouveau porté un bol de riz le soir. Tout cela gentiment, sans aucune demande en échange… J’ai véritablement apprécié car mes jambes ne m’auraient pas porté bien loin dans la rue !

Le Vietnam ne sera sûrement pas le premier pays que je re-visiterai après ce voyage. Mais, je ne regrette pas les 5 semaines que j’y ai passé, ne serait-ce que parce que, encore une fois, j’y ai rencontré des voyageurs que je n’oublierai pas : AnneB et Cédric bien sûr, Alex (que j’avais rencontré en Australie), Camille (que j’avais rencontré au Cambodge), Bernard, Marie, Marlène, Martin… Grâce à eux, ces 5 semaines resteront tout de même une belle étape.

En cliquant ici, vous pourrez revoir quelques portraits.

A bientôt !



A propos du TDM, la publication précédente est , la publication suivante est ici. 

Rédigé par Laélie

Publié dans #Vietnam

Repost 0
Commenter cet article

Maryline 15/04/2010 08:16


c'est vrai que c'est impressionnant toutes ses barques surchargées !
j'ai eu la sensation une fois en voyage de ressembler à un porte monnaie ambulant (à New Delhi) et c'était la pire journée de mon voyage !! je te comprends
bonne continuation


Laélie 04/05/2010 09:10



Souvenirs souvenirs... Il parait que l'aéroport de Delhi s'est bien arrangé depuis notre passage mais dans les rues, c'est toujours le même bordel !


Les barques sur-chargées étaient effectivement impressionnantes en même temps, c'était une bonne occasion de discuter avec des vietnamiens trés sympas parce que non liés au tourisme. Super
échanges d'une barque à l'autre !



josettejc 14/04/2010 19:21


mais ou vont 'ils donc sur leurs barques??

on sent un peu d'amertume pour le porte monnaie ambulant comme tu dit!!!!!!!!!
passe un bon séjour a Katmandou
bisous jcj


Laélie 03/05/2010 12:54



C'est Pâques et ils vont tous à la Pagode pour une autre fête qui tombe le même jour (calendrier lunaire)...