Mac Donnell Ranges

Publié le 25 Janvier 2010


Hi !

Vendredi : Premier vol pour Adélaïde où je retrouve Markus rencontré à Sydney puis j’enchaîne avec un vol pour Alice Springs. Pendant ce dernier vol, malgré le piètre état du hublot, je prends plaisir à découvrir le désert vu du ciel. Le centre rouge porte bien son nom :

2010-01-22 1
L’arrivée à Alice Springs met dans l’ambiance : je descends sur le tarmac et me trouve assommée par la chaleur… Une chaleur sèche et brûlante comme je n’en avait jamais connu à ce jour ! 43°C à l’ombre aujourd’hui, à peine 30% d’humidité et la surprise est de trouver un environnement très vert, comment est-ce possible ?

Navette pour Alice’s secret, l’auberge où j’ai réservée et plongeon direct dans la piscine.

Les photos prises du ciel sont ici.

Samedi : La matinée est active car j’hésite encore entre louer une voiture et faire un tour organisé. Après renseignements, j’opte pour un tour car les locations sont ici relativement chères et elles ne sont jamais proposées avec kilométrage illimités ce qui suppose de rajouter un montant important au retour. Donc tour organisé… pour une fois, je vais me laisser conduire !

Entre temps, j’ai eu les informations expliquant la raison d’une nature si verte : il y a 2 semaines, Alice Springs à connu des pluies torrentielles…. Suffisantes pour remplir Todd River ! L’eau passait même par dessus le pont où je me trouve pour faire cette photo :

2010-01-22 2
Inimaginable !

Donc, je me suis décidée pour un tour sur 5 jours avec Wayoutback… Ok, sauf que leur tour est plein pour cette semaine. Zut ! Du coup, il me propose de rejoindre un groupe qui fait le tour sur 5 jours dans les Mac Donnell Ranges et de faire l’autre partie avec un tour sur 3 jours, pour le même prix. Ok, ça roule ! Il est 13h15 et un chauffeur passera me chercher à l’auberge à 15h : acheter de l’eau, un chapeau, préparer mon sac, laisser ma valise à Suzanna,  manger (faut bien quand même)… Je suis prête à 15h pétante !

Me voici en route pour les Mac Donnell Ranges, à bord d’un énorme 4x4, en compagnie de Charleen. 130 km plus tard, nous arrivons au point de rendez-vous avec le groupe. Comme ils ne sont pas encore arrivés (ils ont dû prendre une route plus longue car celle initialement prévue est coupée : emportée par la pluie) nous prenons le temps d’aller nous baigner dans le trou d’eau de Glen Helen Gorges. « Heu… Charleen, t’es sûr que ça craint rien ? ». Bon d’accord, j’y vais… Finalement, vu la chaleur, c’est agréable même si je ne vois pas mes pieds dans 20 cm de flotte !

2010-01-23 1
1h30 plus tard, le groupe nous rejoint et je fais connaissance avec Georgette, notre guide, George, futur guide en formation, Monica, Yann, allemands tous les deux et Katharina, suisse.

Nous nous installons au point de campement : douche, préparation du barbecue, installation des swags autour du feu… Tout est prêt pour une bonne nuit mais c’est sans compter les moustiques qui attaquent méchamment et me laisse au matin avec une centaine de piqûres !!!

Dimanche : Une fois les moustiques partis, on pourrait imaginer le retour à la tranquillité… Raté ! Les mouches prennent le relais et si elles ne piquent pas, elles n’hésitent pas à entrer dans trous d’oreilles, visiter les narines et n’ont même pas peur de se faire bouffer ! Bâillements fortement déconseillés !!! Je cours vite acheter la crème miraculeuse aux huiles essentielles de bois de cade et de bois de rose qui les tient à distance.

Petit déj’ puis nous prenons la route. Une journée à alterner courtes balades et baignades. Fin d’après midi, nous avons un peu d’avance sur le programme, du coup Georgette nous propose de chercher une grotte où elle est allée une fois y’a longtemps. Elle n’est pas trop sûr du chemin et nous faisons le tour de 2 ou 3 ensembles rocheux avant de trouver le bon. L’intérêt de cette grotte ? Je laisse découvrir ça en image :

2010-01-24 1
Des peintures aborigènes magnifiques dans un site totalement en dehors des circuits touristiques.
Merci Georgette pour ce cadeau !

Nous rejoignons notre point de campement, en pleine nature. Douche, repas, pain cuit au feu… Superbe coucher de soleil : les mouches nous quittent, les moustiques arrivent !

2010-01-24 2
Lundi : Deux américaines de Chicago nous rejoignent au petit matin. Puis, nous partons à la rencontre de Greg, aborigène métissé (son grand père était français), qui nous guide une partie de la matinée. Il nous parle des plantes, des animaux, de la culture aborigène, de l’équilibre à trouver entre traditions et société moderne… Un temps intéressant.

2010-01-25 1
Puis notre petit groupe repars et comme la veille, la journée se passe entre balades et baignades. Fin d’après midi, retour à Alice Springs, douche, baignade, bière avec quelques australiens et allemands installés à l’auberge.

Les photos de ces deux jours sont .

See you later !



A propos du TDM, la publication précédente est , la publication suivante est ici.

Rédigé par Laélie

Publié dans #Australie

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

armelle 01/02/2010 15:25


-20°C à La Mure ce matin, avec du soleil et de la neige... je ne t'envie pas du tout, même si le plateau matheysin manque un peu de kangourous !
Très belles photos, comme Mary je suis particulièrement époustouflée par les peintures rupestres...


Laélie 02/02/2010 02:43


Finalement, ça fait que 63°C d'écart ! Quand même, je me demande si je préfère pas mes 43°C... avec une bouteille d'eau fraîche et une piscine !!!


Nelly et Greg 01/02/2010 10:48


43°C, waouh, ça fait 42 de plus que chez nous ce matin!!
Je comprends l'intêret des trous d'eau, c'est vital à ce niveau là!
Quant aux moustiques et autres coléoptères voraces, ça me rendrait dingue: maudites bestioles.

La grotte est tout semplement grandiose: ça a dû être un moment fort de découvrir ces peintures.


Laélie 02/02/2010 02:41


Il fait un poil plus chaud ici effectivement... Habituellement, personne ne recommande la visite du désert en plein été mais pour moi ça a été un grand moment et je pense que je n'aurait pas
eu la même perception avec seuleument 15 ou 20°C (températures hivernales). Tant pis pour les moustiques, ça a été un vrai dépaysement !!!


josette jc 01/02/2010 09:39


la nature est vraiment belle,des animaux magnifique mis en valeur par la photographe,génial le campement wahou!!Valérie se baignant dans un trou d'eau !!que de changement! que de découverte avec
ces belles peintures.
bisous jcj


Laélie 02/02/2010 02:39


Ha ça, Valérie se baigant dans un trou d'eau, c'est clairement pas tous les jours !!! Faut vraiment qu'il fasse chaud et que le guide garantisse que c'est sans danger ! Seule, j'y aurait même pas
mis l'ombre d'un orteil !!!
La découverte de ces peintures a été un grand moment pour tout le groupe et on sentait que Georgette était vraiment contente d'avoir retrouvé le site et de le partager avec nous.


Maryline 01/02/2010 06:45


De superbes couleurs...j'adore ces paysages rouges ! Pas de bol pour les moustiques...il est vrai que tu n'as pas ton appât habituel (en l'occurence moi-même) à côté de toi !!!!
J'allais oublier : quelle chance d'avoir pu observer ces peintures dans la grottes, elles sont magnifiques... et sources d'inspiration...


Laélie 02/02/2010 02:37


A défaut d'avoir détourné l'attention des moustiques, je passe commande pour un tableau "inspiration aborigène" pour mon retour


Guillaume 01/02/2010 06:13


T'as bien raison, ca fait du bien des fois de se laisser conduire et puis c'est l'occasion de faire de vraies rencontres parfois durables sur du long terme comme ca et de profiter de la
connaissance des guides. L'exemple des peintures aborigenes illustre bien tout ca!!!
Pour les mouches, bah, je vois que Greg n'est pas epargne (on voit sur la photo une flotte en formation prete a "avisagir", si je puis m'exprimer ainsi!!! Vous avez essayer de mettre un peu de
sucre ou une peau de fruit dans une coupelle pres de vous, c'est une technique employee sur les marches africains. Ca marche bien, ca detourne l'attention des mouches et tu peux bailler tranquille!
Bisous.


Laélie 02/02/2010 02:35


Oui, ça fait du bien de se laisser conduire et si j'avais fait ça par moi même, il aurait fallu que je me tape plus de 1000 km de route ! Et puis, sans guide, j'aurai pas vu la grotte, pas
rencontré Greg et surtout, je ne me serais JAMAIS baignée SEULE dans un trou d'eau !!!
Côté mouche, le truc de l'eau sucrée ou de la peau de fruit ne semble pas être utilisé... Par contre l' "australian wave" est bien connue : balader tranquillement et régulièrement la main devant le
visage.
Bisous.