Mont Cook (Aoraki)

Publié le 5 Janvier 2010


Kia Ora !

Réveil sous le soleil… Bon, je traîne pas, je finis d’emballer mes affaires et je prends la route en direction du Mont Cook : ici, j’ai appris à profiter du beau temps quand il est là… Et aujourd’hui, il est là !

Tout au long de la route, j’admire cette montagne à la forme si particulière, si reconnaissable. Parfois, on a vraiment l’impression d’y foncer droit dessus.

2010-01-05 1

Oui, je me suis garée au bord pour faire la photo. C’est que c’est une route pour le moins touristique… donc circulée (ça va malheureusement avec).

Arrivée à Mont Cook Village, je pars tout d’abord à la recherche d’un lit, ce qui me permettra de randonner l’esprit tranquille. Auberge WHA : full… Je pars à l’office du tourisme pour savoir quelles sont les autres possibilités… Elles sont multiples mais nécessite soit un sac de couchage que je n’ai pas (que je n’ai plus) soit du fric (ça j’en ai encore mais je préfère mettre 200 $NZ dans autre chose qu’une nuit d’hôtel !). Bon bref, j’abandonne l’idée de dormir à Mont Cook Village et regarde un peu plus large. Y’a une auberge à 25 km de là.
« Où puis-je téléphoner » que je demande à la fille de l’office de tourisme. « A l’hôtel » qu’elle me répond. A l’hôtel… Ok. Sauf que je passe plus de 20 minutes à ne pas trouver le téléphone public dans un complexe hôtelier où je n’imaginerai pas de passer une seule nuit (à 200 $). Retour à l’accueil, re-explications… Hum… La demoiselle finit par sortir un plan du site pour me montrer où c’est. Elle aurait pas pu commencer par ça ? C’est quand même plus simple !!!
Bon, bref, y’a encore de la place, je réserve donc vite un lit à 25 $ + 8 $  pour les draps (j’ai toujours pas de duvet et c’est bien la première fois qu’on me demande de payer pour des draps !) : plutôt cher pour un dortoir à 10 ! Dans tous les pays, l’exploitation d’un site touristique conduit à la même démarche : l’exploitation du portefeuille du touriste (ou du voyageur, y font pas la différence !).

Au cours de mes allers-retours entre la voiture et l’hôtel (j’avais oublié de prendre ma carte de téléphone), j’ai fait quelques photos de la star locale : le superbe Mont Cook et ses impressionnants glaciers suspendus. Je vous laisse admirer :

2010-01-05 2

Casse-croûte au soleil puis direction Kea Point, un point de vue sur les glaciers et sommets environnants. De là, je prends la direction de Sealy Lakes, un point de vue sur les glaciers et sommets environnants… d’un peu plus haut.

Voici Sealy Lakes :

2010-01-05 3

Et voici la vue.

2010-01-05 4

Oui oui, le Mont Cook s’est encapuchonné dans une bande de nuage… Je ne le reverrai plus. Bye bye ! C’était une chouette balade d’environ 4h aller-retour.

Je pars rejoindre mon auberge où je découvre qu’il faut aussi payer pour accéder aux couvets, casseroles, assiettes… Ils vont se « gratter », non mais. Je me débrouille avec ce que j’ai. Heureusement, l’ambiance dans le dortoir est sympa : je fais rapidement connaissance avec un groupe de jeunes kiwis en vacances. Pour la plupart d’entre eux, c’est leur premier voyage sur l’île du sud. La discussion se poursuit assez tard : ils sont avides d’en savoir plus sur la France. C’est cool mais comment décrire en quelques mots d’anglais un pays aussi varié que le notre, parler des ses vins (c’est eux qui ont commencé), de ses châteaux (je savais pas qu’ils étaient aussi réputés) et de sa cuisine (en 3 plats)… Je vous laisse faire l’exercice (en français ou en anglais).

Et quand vous aurez fini, vous aurez le droit de regarder les photos ici.

See you later !



A propos du TDM, la publication précédente est , la publication suivante est ici.

Rédigé par Laélie

Publié dans #Nouvelle-Zélande

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Maryline 13/01/2010 21:19


oups ! lesquels c'est mieux...j'ai pas les yeux en face des trous


Laélie 13/01/2010 22:23


T'inquiète pas, moi aussi parfois j'ai pas les yeux adaptés pour l'orthographe, la conjugaison, et tout et tout... Pour les 3 plats, t'as 1 point avec le gratin dauphinois. Y reste 2 points à
gagner... (ta suggestion est plus que française : elle est totalement locale). Pour les kiwis, j'ai pas vu les plumes...


Maryline 13/01/2010 21:17


Des kiwis ? Mais tu étais avec des bêtes à plumes dans le dortoir ?
La France en 3 plats : voyons , les ravioles, le gratin dauphinois et la tartiflette...je suis curieuse de savoir lesquelles tu as choisi...sinon très belle cette montagne
bises (on pense très fort à toi)